Perméabilité des sols : tests et études par l'adopta

Test de perméabilité des sols : méthodologies et préconisations

Publié le 24 octobre 2017 Picto catégorie Gestion de l’eau Gestion de l’eau

Découvrez la  fiche pratique de l’ADOPTA (Association pour le Développement Opérationnel et la Promotion des Techniques Alternatives en matière d’eaux pluviales), destinée à transmettre les bonnes pratiques et préconisations en matière de test de perméabilité des sols.

Ces études sont un prérequis à tout projet d’aménagement impliquant une gestion des eaux pluviales par infiltration naturelle. Plusieurs tests sont approuvés en fonction de la nature des sols et des ouvrages projetés. Ils cherchent à déterminer le coefficient de perméabilité (K) du sol.

Un bureau d’études de sol saura vous accompagner pour la réalisation de ces essais.

La perméabilité des sols : notion de coefficient de perméabilité

Un organisme référent

L’ADOPTA (Association pour le Développement Opérationnel et la Promotion des Techniques Alternatives en matière d’eaux pluviales) a pour mission de promouvoir les différentes techniques alternatives pour une gestion durable et intégrée des eaux pluviales.

Près de 20 ans de retour d’expérience et de partage de connaissances font de l’ADOPTA un acteur incontournable de la gestion des eaux de pluie.

A travers sa boîte à outils des techniques alternatives et ses fiches méthodologiques, l’ADOPTA fournit aux porteurs de projets d’aménagement, une base de connaissances solide.

Notion de coefficient de perméabilité des sols

Le coefficient de perméabilité des sols (K) est la donnée de base de l’étude de sol, contribuant à dimensionner l’ouvrage d’infiltration. En effet, c’est un préalable visant à connaître la capacité d’infiltration du sol. Celle-ci est déterminante pour le choix de la technique alternative de gestion des eaux pluviales. Une autre donnée est également utilisée : le coefficient de ruissellement, lié à la nature de la surface.

Les différents types de sol ne présentent pas les mêmes caractéristiques de perméabilité. Le tableau ci-dessous, établi par l’ADOPTA, donne quelques valeurs moyennes du coefficient K de perméabilité en fonction de la nature de sol.

Coefficient de perméabilité des sols par l'Adopta

Méthodologie et tests de perméabilité des sols préconisés

La fiche méthodologique de l’ADOPTA présente ses préconisations pour l’étude de la perméabilité des sols ainsi que les différents essais de mesure disponibles.

Plusieurs tests de perméabilité des sols sont réalisables en fonction des sols et des techniques envisagées :

  • Les essais Matsuo
  • Les essais Porchet
  • Les essais Lefranc

Ces différents tests de perméabilité et les méthodologies d’études sont détaillés dans la publication de l’ADOPTA, à consulter ici :

Test de perméabilité de sol : à qui s'adresser ?

Avant tout projet nouveau d’aménagement ou une réhabilitation, il est nécessaire de tester in situ la capacité d’infiltration et la porosité  du sol ainsi que son comportement en présence d’eau. Ces études doivent également être réalisées lors de l’avancement du projet.

L’ADOPTA détermine donc deux temps pour les études de sol :

  • ÉTAPE 1 : Dès qu’un projet est envisagé afin de déterminer la faisabilité de l’infiltration des eaux pluviales
  • ÉTAPE 2 : Lors de l’avancement du projet pour définir la nature et le dimensionnement des ouvrages envisagés

Pour réaliser ces tests, il est nécessaire de se rapprocher d’un bureau d’études de sol.

Celui-ci sera en mesure de mener les expertises requises afin d’accompagner le Maître d’Ouvrage en phase de programmation (ETAPE 1) : étude de site équivalente à la mission G1 de la norme NF P 94-500 de Novembre 2013.

Des études complémentaires pourront être demandées par le Maître d’Oeuvre à un bureau d’études de sol, portant sur les différentes zones d’infiltration ainsi que les techniques alternatives associées (ETAPE 2).

Voir d’autres actus

Publié le 2 novembre 2017
Picto catégorie Gestion de l’eau Gestion de l’eau
Loin des constructions traditionnelles d’évacuation par les réseaux, l’infiltration naturelle est une technique alternative de gestion des eaux pluviales. Le système TTE® répond aux enjeux de l’infiltration des eaux pluviales par une solution technique hautement perméable et résistante, capable d’absorber 100% des précipitations et de retenir jusqu’à 100 L d’eau/m².
En savoir plus
Publié le 29 octobre 2017
Picto catégorie Biodiversité Biodiversité
Stop à la destruction de nos sols ! L’enjeu de l’urbanisme aujourd’hui est d’aménager la ville grâce à des techniques permettant de préserver ou restaurer les fonctions naturelles des sols. Production alimentaire, filtre de l’air et de l’eau, réservoir de biodiversité… ces fonctions sont essentielles au bien-être des populations. Il est primordial de protéger les […]
En savoir plus
Publié le 25 octobre 2017
Picto catégorie Urbanisme Urbanisme
Les revêtements perméables pour parkings réalisés en dalles engazonnées ont parfois mauvaise réputation. Un parking végétalisé offre de nombreux bénéfices. En plus de permettre l’infiltration naturelle des eaux pluviales, il participe au retour du vert en zone urbaine et possède des vertus environnementales incontestables. Il mérite donc une mise en œuvre particulière. Ces 5 conseils […]
En savoir plus