Protection du sol et urbanisme durable

Protection du sol : il est temps de changer nos pratiques pour une construction durable

Publié le 29 octobre 2017 Picto catégorie Biodiversité Biodiversité

Stop à la destruction de nos sols !

L’enjeu de l’urbanisme aujourd’hui est d’aménager la ville grâce à des techniques permettant de préserver ou restaurer les fonctions naturelles des sols.

Production alimentaire, filtre de l’air et de l’eau, réservoir de biodiversité… ces fonctions sont essentielles au bien-être des populations. Il est primordial de protéger les sols grâce à des aménagements adaptés.

Préservation des sols : un enjeu fort d’urbanisme durable

Les sols ont longtemps été considérés comme une ressource inépuisable. Interface centrale des échanges entre atmosphère, hydrosphère et biosphère, réel épiderme de la Terre,  le sol est pourtant une ressource précieuse et fragile. Ressource presque non renouvelable à l’échelle humaine puisque sa régénération peut prendre plusieurs milliers d’années (1000 ans pour un cm de sol).

Suite aux dernières décennies particulièrement destructrices pour les sols, les consciences s’éveillent sur la nécessité de protéger ce capital SOL. Au contraire de l’eau et de l’air, la protection du sol est encore évasive sur le plan législatif, même si des initiatives émergent en faveur d’un urbanisme respectueux des sols et d’une agriculture responsable.

Le sol joue un rôle central de nos écosystèmes. Ses fonctions naturelles assurent la survie de tout être vivant, c’est pourquoi il est primordial de protéger les sols.

Pourquoi protéger les sols ?

Les sols participent à de nombreux phénomènes écosystémiques vitaux pour l’Homme et tout autre être vivant. Les fonctions naturelles du sol sont déterminantes pour le bien-être des populations :

  • Production agricole végétale
  • Production de biomasse pour l’énergie et matériaux
  • Réservoir d’eau et régulateur des flux
  • Filtre pour la qualité de l’eau
  • Régulateur des gaz à effet de serre et du climat (stockage du carbone)
  • Recyclage et transformation de matières organiques
  • Habitats biologiques, réserves de gènes et réservoir de biodiversité
  • Support des activités humaines (habitat, industries, infrastructures)
  • Matières premières (gravier, sable, pierre, minerais, colorants…)
  • Patrimoine géologique, paysager, archéologique

Comment concilier protection du sol et urbanisme ?

C’est inexorable, l’activité humaine produit des dangers qui menacent les sols : érosion, pollution, appauvrissement des sols, imperméabilisation, acidification, salinisation… La FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture  ) estime cette dégradation en conséquence des activités humaines à près de la moitié des sols du monde (cf. Article Mtaterre.fr). En France, environ 20 % du territoire est concerné par l’érosion qui conduit lentement à une perte irréversible de nos sols. Deux grandes activités sont en cause : l’agriculture intensive et la pression de l’urbanisation.

La gestion durable des sols vise à préserver ses fonctions naturelles. L’enjeu de l’urbanisme d’aujourd’hui est donc d’apprendre à reconstruire la ville sur l’existant en employant des techniques permettant de préserver ou restaurer les capacités de fonctionnement des sols. Phytoremédiation, non imperméabilisation, limitation de l’occupation des sols… le recours à ces pratiques nécessite un réel engagement de politique d’aménagement (PLU, SCOT) mais aussi des solutions techniques.

Aujourd’hui, des solutions d’aménagement durable sont capables de concilier les besoins des activités humaines et la préservation des sols.

Des solutions pour construire et protéger les sols

Protection des sols biodiversité et infiltration

Stop à l’imperméabilisation des sols ! Le concept de la dalle TTE® est de laisser le sol « ouvert ». Aménager un sol carrossable sans imperméabiliser, au contraire d’une couche d’enrobé qui va étouffer sous sa surface le sol naturel.

Les surfaces réalisées en dalles TTE® permettent les échanges eau-sol-air, nécessaires au bon fonctionnement et la protection du sol dans son rôle d’interface et de filtre (eau, gaz). Ces sols dits « ouverts » sont également favorables à la restauration de la biodiversité et au développement de la microfaune du sol, contribuant ainsi au maintien de la qualité du sol. Grâce à l’infiltration verticale et la filtration des eaux pluviales, la qualité et le réapprovisionnement des masses d’eaux sont garantis.

Choisissez les systèmes d’O2D® Environnement,
pour des sols qui respirent !

Documentations et liens utiles sur la protection du sol

Repères législatifs pour la protection du sol

Voir d’autres actus

Publié le 10 octobre 2017
Picto catégorie Biodiversité Biodiversité
Restaurer la biodiversité en milieu urbain apparaît comme un enjeu primordial des projets d’aménagements. Le bâti à biodiversité positive n’est plus une utopie, des solutions techniques existent et se révèlent très efficaces. Comment préserver la biodiversité et quelles surfaces prendre en compte ? Comment restaurer les fonctions d’origine du sol ? Les bénéfices des techniques […]
En savoir plus
Publié le 25 octobre 2017
Picto catégorie Gestion de l’eau Gestion de l’eau
Halte au tout-béton et au tout-tuyaux ! Pour gérer les eaux pluviales de manière intégrée, d’autres solutions existent et permettent de lutter contre l’imperméabilisation des sols ! Le parking écologique est une réponse environnementale et paysagère aux enjeux de gestion des eaux pluviales : une solution anti-inondations en faveur de la biodiversité ! Découvrez comment […]
En savoir plus
Publié le 25 novembre 2017
Picto catégorie Innovation technique Innovation technique
L’aménagement d’un parking paysager nécessite un choix de techniques adaptées à son usage et aux volontés de conception paysagère. La dalle alvéolée TTE® offre de multiples possibilités créatives grâce à sa modularité. Son unique socle portant accueille différents types de remplissages : gazon, pavés béton ou gravier. Les bienfaits de l’aménagement d’un parking paysager agissent […]
En savoir plus