Îlots de chaleur urbains quelles solutions

La ville durable aujourd’hui : des solutions de lutte contre les îlots de chaleur urbains

Publié le 24 octobre 2018 Picto catégorie Urbanisme Urbanisme

La ville d’hier n’est plus adaptée aux enjeux climatiques d’aujourd’hui. Le phénomène d’îlot de chaleur urbain (ICU) découle de plusieurs facteurs liés à la densification de l’urbanisation, aux méthodes d’aménagement et aux activités humaines. Pour révolutionner la conception urbaine au profit du bien-être en ville, deux éléments sont déterminants :

Le choix de stratégies d’aménagement durable et des solutions techniques performantes aux bénéfices multiples (environnement, santé publique, intégration paysagère et qualité de vie).

Solutions de lutte contre les îlots de chaleur
urbains aux bénéfices transverses

Un îlot de chaleur est caractérisé par une température de surface ou de l’air plus élevée en zone urbaine qu’en périphérie de la ville. Cette différence de température peut être de plus de 12°. Les îlots de chaleur peuvent également désigner une zone à l’échelle du quartier où l’on observe une température plus élevée.

Mais les îlots de chaleur urbains ne sont pas une fin en soi. Il existe bien des solutions pour lutter contre leur formation et ainsi agir sur la qualité de vie en milieu urbain. Cette révolution trouve son essence dans la façon d’aménager la ville et les solutions techniques à disposition aujourd’hui.

Les bénéfices de ces stratégies de la ville durable s’observent à plusieurs niveaux : environnementaux, sanitaires, esthétiques et qualité de vie.

Solutions d'aménagement pour lutter contre les îlots de chaleur urbains

> Voir la vidéo : stationnements anti ICU
(source : Fonds Verts / Québec)

3 principes d'urbanisme durable luttant contre les îlots de chaleur urbains

1
Réduction des surfaces minéralisées et retour du végétal

Réduire le recours à l’asphalte et au béton est un élément déterminant de lutte contre les îlots de chaleur urbains. Pour cela, des solutions techniques existent :

• Stationnements végétalisés (voir les solutions existantes)

• Toitures et murs végétalisés

• Végétalisation des pourtours de bâtiment et accotements

• Intégration d’espaces verts dans les projets d’aménagement

2
Dés-imperméabilisation de la ville et retour de l’eau

Le retour de l’eau dans nos sols et autres surfaces de stockage permet de rafraîchir l’air. C’est également une opportunité pour la restauration de la biodiversitéet une offre créative pour la conception paysagère.

Aujourd’hui, il est possible de créer des espaces perméables carrossables afin de réconcilier usages et environnement (ex : parkings perméables). On peut également avoir recours à la création de plans d’eau et de fontaines.

3
Réduire l’émission de chaleur anthropique

La chaleur produite par l’activité humaine peut être réduite. On peut agir par exemple sur la mobilité : privilégier les transports en commun verts, limiter la circulation des voitures individuelles dans le centre-ville.

L’architecture des bâtiments a aussi son rôle à jouer : le choix des matériaux, des couleurs, l’efficacité énergétique, leur végétalisation etc. autant de moyens permettant de réduire les besoins en climatisation.

Rappels sur l'îlot de chaleur : causes et conséquences

Causes de l’îlot de chaleur urbain

Matériaux et surfaces

Plus un matériau absorbe les rayons du soleil, plus il accumule et émet de chaleur (albédo1 faible). C’est le cas des surfaces composées de matières minérales. Ainsi routes et parkings asphaltés, toits goudronnés, murs de briques etc. sont d’importants contributeurs à la formation des îlots de chaleur urbains.

Imperméabilisation et diminution du végétal

L’imperméabilisation du sol et la diminution des espaces végétalisés, entraînent la disparition de l’eau de surface en ville. Celle-ci ne peut donc plus jouer son rôle de rafraîchisseur de l’air par évaporation ou évapotranspiration.

Chaleurs anthropiques

Les activités humaines sont également en cause. L’industrie, les transports ou encore la climatisation produisent énormément de chaleur qui vient s’additionner à la température ambiante.

Morphologie de l’aménagement

La dimension des bâtiments et l’espacement entre ceux-ci (« canyons urbains ») ont des impacts sur la création d’ombre, la rétention de chaleur nocturne, les capacités de rafraîchissement des espaces urbains.

Vents urbains

La présence de vent permet la circulation de l’air et donc une diminution du réchauffement urbain. Un vent nul ou faible entraînera une stagnation de l’air et de la chaleur accumulée.

Notes

1 : L’albédo désigne l’indice de réfléchissement d’une surface en fonction de sa couleur mais aussi de sa texture et porosité. Valeur comprise entre 0 et 1 : un corps noir a un albédo nul car il absorbe toute la lumière incidente et un miroir, un albédo de 1 car il réfléchit toute la lumière incidente.

Courbe de température entre rural et urbain pour illustrer l'îlot de chaleur

Illustration de l’îlot de chaleur urbain (source : UHI)

Causes de l'îlot de chaleur urbain

Causes de l’îlot de chaleur urbain (source : Nature Québec)

Ilots de chaleur : quelles conséquences ?

Les conséquences des îlots de chaleur portent atteinte à la santé publique et à l’environnement.

  • Stress thermique, sensation d’inconfort, malaises, syncopes, coups de chaleur… en particulier chez les personnes vulnérables
  • Aggravation des maladies chroniques préexistantes comme le diabète, l’insuffisance respiratoire, les maladies cardiovasculaires, cérébrovasculaires, neurologiques ou rénales
  • Hausse de la mortalité lors de canicules
  • Diminution de la qualité de l’air extérieur et formation de smog
  • Diminution de la qualité de l’air intérieur (multiplication des acariens, moisissures et bactéries, et libération de substances toxiques)
  • Hausse de la demande en énergie liée à la climatisation et donc des émissions de gaz à effet de serre

Îlot de chaleur urbain à l'échelle du quartier

Îlot de chaleur urbain à l’échelle du quartier (source : Nature Québec)

Plateau-TV | Actu-environnement :
Comment rafraîchir les villes à l'ère du réchauffement climatique ?

Le site référent Actu-environnement a consacré un plateau TV à cette thématique. Marie Jo Sader revient avec deux experts sur les causes et solutions de lutte contre l’effet d’îlot de chaleur urbain.

Comment créer des oasis de rafraîchissement et permettre à la ville de se ventiler ? Comment évoluer vers une autre morphologie urbaine qui tient compte du changement climatique ? Parmi les concepts et techniques évoqués :

  • réintroduire la végétation en ville grâce à la trame verte
  • ouvrir les espaces pour éviter l’effet de canyon urbain
  • recourir aux revêtements de sol perméables
  • choisir les matériaux selon leur albédo
  • aménager en tenant compte des vents et du soleil
  • cool-roof (revêtement de toiture blanc)

Voir d’autres actus

Publié le 10 octobre 2017
Picto catégorie Biodiversité Biodiversité
Restaurer la biodiversité en milieu urbain apparaît comme un enjeu primordial des projets d’aménagements. Le bâti à biodiversité positive n’est plus une utopie, des solutions techniques existent et se révèlent très efficaces. Comment préserver la biodiversité et quelles surfaces prendre en compte ? Comment restaurer les fonctions d’origine du sol ? Les bénéfices des techniques […]
En savoir plus
Publié le 25 octobre 2017
Picto catégorie Gestion de l’eau Gestion de l’eau
Halte au tout-béton et au tout-tuyaux ! Pour gérer les eaux pluviales de manière intégrée, d’autres solutions existent et permettent de lutter contre l’imperméabilisation des sols ! Le parking écologique est une réponse environnementale et paysagère aux enjeux de gestion des eaux pluviales : une solution anti-inondations en faveur de la biodiversité ! Découvrez comment […]
En savoir plus
Publié le 31 octobre 2017
Picto catégorie Réglementation Réglementation
Dans un projet d’aménagement, la gestion des eaux pluviales est nécessairement prise en compte. Que le projet prévoit un écoulement vers le réseau ou la mise en œuvre de techniques d’infiltration naturelle, de stockage ou de rétention, le cahier des charges doit respecter la réglementation Eaux Pluviales et le cadre législatif en vigueur sur le territoire. […]
En savoir plus